publicité

La parole aux victimes

Elles se sont rassemblées devant la salle Jean Mermoz avant l'ouverture de l'audience sur les intérêts civils.

  • LB
  • Publié le 15/06/2012 | 11:21, mis à jour le 01/10/2012 | 17:40
image_72982542.jpg
video title

AZF : la colère des victimes

Après quatre mois et demi d'audiences pénales, les victimes de la catastrophe de l'usine AZF ont exprimé leur colère. Trois associations ont manifesté vendredi après-midi devant la salle Jean Mermoz, avant l'ouverture de l'audience civile qui porte sur les indemnisations.

Après quatre mois et demi d'audience, ces personnes qui ont parfois tout perdu ont l'impression d'avoir été les oubliées d'un procès en appel où l'on a beaucoup parlé technique et expertises. Et la sensation amère d'être passées en permanence au second plan.

Elles sont venues dire leur colère vendredi après-midi devant la salle Jean Mermoz, avant l'ouverture de l'audience civile qui doit trancher les indemnisations.

Un rassemblement organisé par trois collectifs : l'Association des sinistrés du 21 septembre, Bernadette en colère et le Comité de défense des victimes AZF pour dire leur colère après la plaidoirie et les propos de maître Soulez-Larivière, principal avocat de la défense qui présente Serge Biechlin comme une victime.

Une manifestation pour dire aussi que 10 ans après l'explosion de l'usine AZF, de nombreux dossiers d'indemnisation sont encore en souffrance.

Quant à l'arrêt du procès pénal, il sera rendu le 24 septembre 2012, à 14h00.

les + lus

les + partagés