publicité

Le Sénat envisage de taxer les vins

Les sénateurs examinent la possibilité d'une taxe sur les vins, comme celle appliquée aux alcools forts en 2011 et à la bière en 2012. Levée de bouclier des professionnels de la filière viticole qui dénoncent une mesure financière injuste. 

  • Par Marie Martin
  • Publié le 12/05/2013 | 16:41, mis à jour le 13/05/2013 | 12:16
Après les alcools forts et la bière, le vin dans le collimateur du Parlement ? © France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées Après les alcools forts et la bière, le vin dans le collimateur du Parlement ?
Une nouvelle taxe sur les vins ? Il y a ceux qui sont contre. Et ceux qui sont contre.
Les professionnels de la filière viticole poussent des grands cris et dénoncent une mesure financière, nuisible à leur image. Et les acteurs de la santé vilipendent ce qu'ils considèrent comme une demi-mesure, financière certes avant d'être de santé publique.
Bref, les sénateurs, qui se sont mis en tête de plancher sur une fiscalité dissuasive sur le vin, ont fort à faire. L'objectif de la mission d'évaluation et de contrôle de la sécurité sociale est bien de faire baisser la consommation des Français en alcool mais elle doit aussi faire face à une filière professionnelle qui pèse 500 000 emplois et 7,6 milliards d'euros d'excédent commercial. 
Le président de la mission, Yves Daudigny, envisage une taxe de quelques centimes sur le vin, alors que les spiritueux en supportent une de 1,90 euros par bouteille.
Une audition de la filière viticole est prévue dans une dizaine de jours. Elle risque d'être animée...
LES VINS DE NOTRE REGION

La région Midi-Pyrénées compte huit appellations d'origine contrôlées : 

  • L'Armagnac
  • Le Cahors
  • Le Gaillac
  • Le Fronton
  • Le Madiran
  • Le Marcillac
  • Le Saint-Mont
  • Les Coteaux du Quercy

Midi-Pyrénées compte aussi de nombreuses appellations dont les vins, classés VDQS (vins délimités de qualité supérieure) ou Vins de Pays. 

les + lus

les + partagés