publicité

Le DAL envahit et suspend le Conseil Municipal de Toulouse

Ils ont tenu parole. Le DAL et ses soutiens avaient prévu une action surprise ce matin au centre ville de Toulouse. Ils se sont invités au Conseil Municipal. Le maire a d'abord refusé de les laisser parler et a suspendu le Conseil quelques minutes. Il les recevra en début d'après-midi.

  • Par Pascale Conte
  • Publié le 15/03/2013 | 09:09, mis à jour le 15/03/2013 | 10:45
Peu avant 10h, le DAL s'est invité aux débats du Conseil Municipal © Marie Martin / France 3 Midi-Pyrénées
© Marie Martin / France 3 Midi-Pyrénées Peu avant 10h, le DAL s'est invité aux débats du Conseil Municipal
Comme ils en avaient l'intention, le collectif du DAL a occupé le Conseil Municipal de Toulouse ce matin. Le conseil a été suspendu quelques dizaines de minutes. Le maire n'a pas souhaité les entendre dans ces conditions de désordre mais une délégation du DAL a rendez-vous en début d'après-midi avec Pierre Cohen. La police a fait sortir les manifestants de la salle avant 11 heures et la réunion publique a repris son cours.

Depuis plusieurs années, l'association Droit au logement de Toulouse se fait entendre sur le problème des sans-abris ou des personnes mal logées. Ils souhaitent obtenir la réquisition de logements vacants.

Pierre Cohen ce matin au Conseil Municipal © France 3 Midi-Pyrénées
© France 3 Midi-Pyrénées Pierre Cohen ce matin au Conseil Municipal


Dans une lettre ouverte (copie ci-dessous) à Pierre Cohen envoyée début mars 2013, le DAL et son collectif d'associations dont le CREA, reprochent à la mairie de Toulouse de n'avoir fait aucun effort afin de recenser et ouvrir des appartements vides à des familles mal logées ou sans-abri.

En janvier 2010, la mairie de Toulouse avait comptabilisé 2000 appartements inoccupés.

Depuis plusieurs années, dos à dos, la préfecture et la mairie se renvoient la balle sur la question de la réquisition des logements vacants. Et les associations rappellent au passage que «l'ordonnance de 1945 donne la possibilité aux maires d'agir en prononçant la réquisition de logements vacants».

Ce vendredi matin, le DAL avait décidé d'organiser une action symbolique à Toulouse.



les + lus

les + partagés