publicité

Vandalisme sur l'Hôtel-Dieu : les Hôpitaux de Toulouse portent plainte

Propriétaires de ce bâtiment classé, les Hôpitaux de Toulouse portent plainte contre l'acte de vandalisme dont a été victime l'Hôtel-Dieu de Toulouse. 

  • Par Marie Martin
  • Publié le 03/12/2012 | 11:17, mis à jour le 03/12/2012 | 19:10
L'Hôtel-Dieu de Toulouse a été tagué dans la nuit de samedi à dimanche. © Eric Cabanis / AFP
© Eric Cabanis / AFP L'Hôtel-Dieu de Toulouse a été tagué dans la nuit de samedi à dimanche.
Ce sera chose faite à 14 heures, ce lundi : les Hôpitaux de Toulouse portent plainte contre X pour dégradations volontaires de biens d'autrui. Propriétaires de l'Hôtel-Dieu, monument historique, les Hôpitaux de Toulouse se disent "consternés" par cet acte "affligeant".

Indignation

De la même façon, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer le graffiti rageur dont a été victime l'Hôtel-Dieu de Toulouse, ce week-end. Un slogan anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été tagué sur ce monument historique.
Depuis la découverte, par le réseau fluvial toulousain, de ce tag sur la façade de l'Hôtel-Dieu de Toulouse, les réactions sont nombreuses.
Incompréhension, indignation : les Toulousains ne comprennent pas cet acte de vandalisme, au sujet d'une polémique qui se joue à des centaines de kilomètres de la ville rose. 
Le slogan, qui s'inscrit sur plusieurs mètres, au bas de la façade du monument, est sans ambiguïté : "Non à l'Ayraultporc". Personne ne l'a revendiqué et il embarrasse plutôt les opposants au projet du nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes près de Nantes. Les écologistes notamment ont manifesté samedi leur désapprobation, en érigeant une cabane, symbole de la destruction des cabanes sauvages du bocage nantais. Une action des plus pacifistes qui se démarque de certaines initiatives plus "musclées", comme l'occupation de la mairie de Saint-Affrique dans l'Aveyron, fin novembre. 


Condamnation de Pierre Cohen

Dans un communiqué publié lundi en fin de journée, le maire de Toulouse Pierre Cohen condamne fermement cet acte : «Je respecte les convictions de chacun, mais elles n’autorisent en rien ce genre de pratiques qui dégradent de manière irresponsable le patrimoine toulousain. Les agents de la communauté urbaine interviendront dans les tout prochains jours pour nettoyer ce site classé, dont la situation rend l’opération particulièrement délicate"


Pourquoi le CHU porte plainte ? la réponse d'Hervé Léon, Directeur Général Adjoint du CHU de Toulouse

La réaction d'Hervé Léon

 

L'Hôtel-Dieu, un symbole toulousain

L'histoire de l'Hôtel-Dieu remonte au 13ème siècle. L'établissement se bâtit sur l'emplacement de deux hôpitaux plus anciens, celui de Sainte-Marie de la Daurade et celui de l'Hôpital Novel qui furent donc réunis en un seul.
En 1554, il prend le nom de l'Hôtel-Dieu. Refuge pour les pauvres (mendiants, prostituées et vagabonds), il est également une étape pour les pélerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. On y soigne également des malades, même si ce n'est pas sa vocation première.
Au fil des agrandissements, l'Hôtel-Dieu devient au 19ème puis au 20ème siècles un centre de soins et d'enseignement. 
Classé Monument Historique en tant qu'étape sur le chemin de Saint-Jacques, l'Hôtel-Dieu de Toulouse abrite aujourd'hui le siège du centre administratif des Hôpitaux de Toulouse. Il héberge également le musée d'histoire de la médecine. 

les + lus

les + partagés